Clé de perceuse à colonne confortable / Drill Press Comfortable Chuck Key

2008/09/02

 

J’ai trouvé une façon à donner du “muscle” à mes clés de perceuse à colonne. Plus de maux aux jointures et plus de mèches lâches !

Simplement percer un trou au diamètre approprié dans un goujon (ou un manche à balais) et insérer fermement la clé. Si la clé est lâche, ajouter de la colle epoxy. Porter attention à ne pas faire éclater le goujon en enfonçant la queue de la clé. Dans un tel cas il est possible d’utiliser un collet à boyau de radiateur pour prévenir l’éclatement (ou le réparer !). Tel que montré sur la photo, j’ai aussi ajouter un bout de chambre à air de bicyclette afin d’adoucir la prise davantage.

_______________________________________________________________ 

I found a way to give “muscle” to my drill press chuck keys. No more sore nuckles ! No more loose drill bits ! 

Simply drill an appropriate diameter hole in a dowel (or a broom stick as I did) and drive in the chuck key. If loose, add epoxy. Be carefull not to split the wood when driving in the key. You may use a radiator hose clip around the stick to prevent splitting (or repare splitting !). Notice on the attached photo that I’ve added a piece of bicycle inner tube to soften the grip.

 
_________________________________________________________
 

_________________________________________________________

_________________________________________________________

_________________________________________________________

_________________________________________________________

_________________________________________________________

 

Advertisements

Pipe Clamp Router Jig / Serre-joint comme gabarit à toupie

2008/09/02

Ayant à faire une rainure de 1/4″ de large sur 3″ de long dans une pièce de bois de 3/4″ X 1-1/2″ X 7″, il m’était impossible d’utiliser la table à toupie sans risque pour mes doigts. De plus, il était impossible de retenir la pièce dans un étau compte tenu que la pièce était trop petite pour supporter la toupie et son guide. Par contre, la toupie était l’outil idéal pour obtenir une rainure propre et franche.

Alors j’en suis venu à cette méthode sécuritaire et peu dispendieuse que je vais toujours utiliser pour ce genre de rainure tellement elle fonctionne bien. Comme montré sur la photo, j’ai serré la pièce de bois entre deux morceaux de MDF de 3/4″ X 8″ X 24″ avec deux serres à tuyaux, en prenant soin à ce que les dessus soient tous au même niveau et à plat pour donner une base lisse à la toupie. Utilisant des serres en C, j’ai ajouté un guide à la distance appropriée pour que la toupie puisse faire la rainure à l’endroit voulu sur ma pièce et des butoirs pour contrôler la longueur de coupe, pour enfin plonger la mèche dans la petite pièce de bois.

En utilisant un guide en forme de “L” (comme celui-ci que j’avais déjà dans mon atelier), il est aussi possible de faire ce genre de coupe avec une toupie à base fixe.

Pas dispendieux, sécuritaire, facile, et tous les matériaux sont disponibles dans l’atelier. Le poids des serres à tuyau combiné à celui du MDF et de la toupie fait en sorte que cette installation est très stable. Si jamais le tout avait glissé, j’aurais ajouté un tapis à toupie sous l’ensemble pour le stabiliser. Les serres à tuyau de 3/4″ laissant un espace de 1-1/2″ sous l’installation, il n’y avait aucun risque à ce que la mèche touche le dessus de la table de travail.

 

Pipe Clamp Router Jig / Serre-joints en acier comme accesssoires de toupie (défonceuse)

Having to make a 1/4″ slot 3″ long in a small 3/4″ X 1-1/2″ X 7″ piece of wood, no way I was going to use the router table because holding such a small piece safely was really an issue for my fingers. Also, holding it in a vise wouldn’t give enough bearing surface to support the router and its fence. And for sure I wanted to use the router to get a crisp clean slot.  

So I came up with this safe and cheap jig that I will always use for slot cutting because it works so fine. As shown on the photo, I squeezed the small piece of wood between two 8″ X 24″ X 3/4″ thick MDF using two pipes clamps, making sure that everything was flush and even to give me a flat surface to slide the router on. Using C-clamps, I’ve added a fence at the proper distance from the expected location of the slot, I’ve also added two stop blocks to control the path of the router, then plunged the 1/4″ router bit into the piece of wood.  

By using a “L ” shaped fence as I did (this one was already available in the shop), I would have been able to rout the slot with a fixed base router also.  

Cheap, very secure, easy, all materials available in the shop. The weight of the pipe clamps combined with the weight of the MDF and the router itself made this jig very stable. If it has been moving around, I would have used a router mat under the jig. By using 3/4″ pipe clamps, there is almost 1-1/2″ of space under the jig so the router bit won’t hit the workbench top.


Taches causées par des serres à tuyaux / Stain From Pipe Clamps

2008/09/02

 

Un des cauchemars des bricoleurs est le fait d’avoir des taches sur des planches fraîchement collées causées par des serres à tuyaux en acier. Pour contourner ce problème, j’ai lu qu’on peut coller du ruban cache ou du ruban transparent sur les tuyaux, élever les pièces à coller avec de petits morceaux de Masonite, et même sceller les tuyaux en appliquant une couche de laque de temps à autre sur tous les tuyaux de la collection de serres. Voici comment je les préviens:

Pour un ou deux dollars, on peut se procurer à un centre de rénovation, un magasin à rayon ou un magasin spécialisé en décoration de fenêtres, des pièces de plastique, fendues, d’une longueur de 60″, vendues pour couvrir les pôles de rideau de bain et de garde-robe.

Comme montré sur les photos ci-dessous, j’ai coupé les couvre-pôles en longueur de 3″, lesquels je conserve dans une boîte à porter de la main sur mon banc de travail afin d’en ajouter au besoin sur les serres non protégées à utiliser, selon de la longueur de chaque serre et du nombre de joints à coller.

C’est peu dispendieux, la colle n’y adhère pas, c’est facile à utiliser, à enlever, à ajouter et à glisser sur chaque joint collé, ou déplacer d’une serre à l’autre si nécessaire.

 

__________________________________________________________________

 

 

One of the two nightmares of woodworkers is getting black stain on glue-up boards after using black iron pipe clamps. To overcome this problem I read using masking tape or packing tape over the pipe clamps, lift boards with pieces of hardboard, even sealing pipe clamps by brushing lacquer oven the entire collection every now and then to prevent those stains. Here’s what I do:

For a buck or two, you can buy at home centers, department stores or specialized window treatment stores a 60 inches slotted plastic covers that are used to cover bath curtain rods or closet rods.  

As shown the pictures, I’ve cut the plastic covers in 3″ strips that I keep in a box near my workbench and every time I reach for an “unprotected” clamp, I add few of those, depending of the length of each pipe clamp and the amount of glue joints.  

It’s cheap, easy to use, the glue doesn’t stick to plastic, they can be slid or placed over each glue joint, they’re easy to add, remove or changed from one clamp to the other if necessary.
 


Étau en serre-joint / Pipe Clamp Bench Dog

2008/09/02
 
Voici mon truc pour les bricoleurs n’ayant pas de trou pour butées de retenue sur leur banc de travail et qui en ont assez de devoir déplacer des serres en C, comme je l’ai fait longtemps.
 
Tel que démontré sur la première photo ci-dessous, placez une serre à tuyau sur la pièce de bois en prenant soin à ce que le bout des machoires des serres soient juste sous la surface à travailler, laquelle doit être placée face contre le banc de travail.
 
 
Here’s my tip for owners of workbench without bench dogs who have enough of moving C-clamps all around workpieces, as I did.
 
As shown on the first photo below, put a pipe clamp over the workpiece on your workbench so that the tip of the clamp jaws are just below the face side of the workpiece, which is face side down on the top of the workbench.
 
 
___________________________________________________________________
 
Tel que démontré sur la deuxième photo ci-dessous, en retenant la serre à tuyau dans l’étau du banc de travailde façon à ce que la pièce à travailler repose à plat sur le dessus du banc, celle-ci est retenue en place, prête à être usinée ou sablée.
 
Pour prévenir la pièce de bois de basculer, la serre à tuyau doit être placée à quelques pouces seulement du bord en saillie, laissant la majeure partie de la pièce sur le banc de travail afin qu’elle soit le contre-poids de l’outil que vous utilisez. Je suggère de placer des pièces de bois mous entre la serre à tuyau et les machoires de l’étau afin de prévenir les marques ou les entailles.
 
 
As shown on the second photo below, by holding the pipe clamp in your bench vise (tail or front) so the workpiece rest flat on the workbench, it is held in place, steady, ready to be milled or sanded.
 
To prevent the workpiece from tipping, the pipe clamp should be placed only few inches from the side that will span out of the workbench, leaving the larger side onto the workbench to help counterbalance for the weight of the tool you’re using. Do not hesitate to put soft wood shims between your workpiece and the pipe clamp jaws to prevent dents on the edges.
 


Éclairage vertical / Vertical Light

2008/09/02
 
À mon ancienne maison j’avais un garage de 24′ X 20′, lequel était dédié à mon atelier. J’avais beaucoup de lumière de la porte de garage de 10′, de la fenêtre de 48″, des fenêtres de 2 portes d’accès de 34″, et un plafond à 10′ de hauteur.
 
À ma maison actuelle, n’ayant pas de garage, je pratique mon bricolage dans mon atelier de 24′ X 20′ au sous-sol. Même ayant installé 12 lumières fluorescentes doubles de 48″ au plafond, je manquais toujours l’éclairage de mon ancien garage. Et je me suis demandé pourquoi !
 
J’étais habitué d’avoir la lumière à travers les murs, et non du plafond. Alors il n’est venu l’idée d’installer des lumières fluorescentes doubles de 48″ aux murs, à la verticale, pour simuler un éclairage de “fenêtres”. Quelle différence ! Est-ce possible que le cerveau soit programmé à recevoir la clarté par les murs lorsque nous sommes à l’intérieur ?
 
Parce que je n’étais pas certain du résultat, j’ai vissé une lumière sur une planche, 4″ plus longue que la lumière, centrée, pour l’essayer au mur. J’ai percé un trou de 1/2″ à une extrémité de la planche pour l’accrocher à la verticale à un clou au haut du mur. Ainsi, si je n’avais pas aimé le résultat, je n’aurais eu qu’à visser la planche au plafond pour un éclairage conventionel. Mais ce ne fût pas le cas. J’ai donc monté 4 lumières de la même façon, sur les planches, afin d’être en mesure de les déplacer au besoin, ou pour répondre à tout réaménagement dans mon atelier.
 
 
In my former house I had a 24′ X 20′ garage which was totally dedicated to my woodworking. I had full of light from the 10car door, the 48” window, two 34” doors with windows and a 10′ high ceiling.
 
Since I moved I don’t have a garage anymore and I have done my woodworking in the basement in my 24′ X 20′ workshop for about 10 years. Even with twelve 48” double fluorescent fixtures, I was still missing the light I had in my garage. And I wondered why !
 
I was used to get the light from the wall, not the ceiling. So I came up with the idea to put 4 double fluorescent fixtures vertically on 4 walls to act as “windows”. What a difference! Is it possible that the brain is programmed to get the light from wall while inside ?
 
Because I was not sure of the result, I screwed the fixtures on boards to try them on the wall. I drilled a 1/2” hole at on end of each board to hang them on a nail. If I didn’t liked the result, I would only had to screw the boards to the ceiling. But it’s not the case! I have mounted all 4 fixtures the same way (on a board) so I will be able to move them from one place to another on the walls, if needed, or if I changed any setup in my workshop.